Vegetation

La variété de la végetation présente sur le territoire de la Réserve est extraordinaire: elle est due au contraste entre les vallées encaissées et les collines douces, à la richesse en eau, à une exploitation millénaire de la part de l’ homme et au climat local. Ce dernier se caractérise par une pluviosité moyenne annuelle de l’ordre de 1000 mm, par deux mois d’aridité en eté et par l’afflux continuel d’ humidité venant de l’ouest, de la mer.
Le bois et les maquis sont composés de chenaies mixtes, comprenant des chenes chevelus, des rouvres, des charmes blancs et orientaux, des chataigners, des noisetiers, des bruyéres arborescentes, des érables de montagne, des houx et des hetres; ce dernier étant présent à des altitudes exceptionellement basses pour cette espèce, dans la zone des ravins tufacés volcaniques. A l’ inteérieur des profondes vallées fluviales dominent les fougères, dont certaines, comme la fougère royale (Osmunda regalis) et le petit lonchitis (Blechnum spicant) sont de rares vestiges de flores archaiques. Sur les versants méridionaux se trouvent des chenaies éclaircies de chenes pubescents; sur les parois des ravins volcaniques les plus ensoleillées ou à roches apparentes, il y a des regroupements de chenes verts et des éléments du maquis méditerranéen; dans les zones de collines à roches sédimentaires se développent de larges étendues de chenes chevelus présentant aussi des rouvres et des chenes pédonculés; par contre, sur les sols de pàturages, on trouve des buissons de genet à balai, d’aubépines, de prunelliers et de poiriers sauvages. Les cours d’eau sont enrichis par la présence de communautés riveraines telles que l’ aulne, le saule blanc et rouge, le frene meridional et le peuplier. Les zones fortement minéralisées (“Solfatare ”) sont colonisées par des peuplements d’Agrostis canina, una graminacée pionnière.
Le Mont Augiano est une zone qui a une importance floristique particuliére. En effet, sur des paturages étendues, on a relevé la présence d’environ 30 espèces d’orchidées (parmi lesquelles Dactylorhiza maculata, Epipactis helleborine, Ophrys sphegodes, Orchis simia, Spirantes spiralis, Himantoglossum adriaticum) et de quelques rares hybrides naturels (Orchis morio X papilionacea, Orchis laxiflora X fragrans, Orchis simia X italica). Cet extraordinaire peuplement, si riche en espèces et en exemplaires, est aussi d’un grand intéret au point de vue écologique.

Ultimo aggiornamento: 3.09.2009 (16:57)   Stampa Stampa